Dans le cadre de la campagne électorale, un tract affirme qu'il est désormais prévu de construire 600 logements sur les terrains de l'hôpital.

AEB, qui est l'un des meilleurs connaisseurs du dossier, souhaite faire le point sur cette question. Voici les faits :

1. Le document qui nous lie avec l'aménageur est le TCA (Traité de Concession et d'Aménagement). Cet engagement est basé sur des m2 de plancher et n'implique aucun nombre précis de logements

2. Le TCA est lui-même basé sur le cahier des charges de l'aménageur et le reflète de très près. La encore l'objectif et l'engagement est en m2. Ce cahier des charges date de juillet 2012 et n'a pas été changé. Donc rien de nouveau.

Pour mémoire l'historique des m2 à construire dans le Parc Princesse est le suivant :

• L'Etat a demandé à la ville de prendre un engagement sur l'habitation correspondant à 400 logements et 30 000 m2 SHON (Surface Hors Œuvre Nette)

• C'est l'équipe Varèse/Bastard de Crisnay/Fiquet qui a demandé à rajouter de l'activité. Résultat : 3 à 5 000 m2 de plus

• Ces engagements ont été consignés dans un protocole signé entre la ville et l'Etat.

• C'est l'équipe Bastard de Crisnay/Fiquet qui a rédigé le cahier des charges de l'aménageur. A cette occasion ils ont remplacé les 30 000 m2 de SHON par 30 000 m2 de plancher, soit 10 à 15 % de plus ! Idem pour les 3 à 5 000 m2 d'activité transformés de SHON en plancher.

Conclusion :

  • aujourd'hui, aucun élément ne permet de valider ce chiffre de 600 logements. On peut seulement noter qu'à la suite des inititaives malheureuses de l'équipe municipale précédente les m2 à construire ont augmenté.
  • A ce jour, les surfaces qui engagent la ville sont les suivantes : 30 000 m2 de plancher d'habitation, plus 3 à 5 000 m2 d'activités, de services et de divers. Par ailleurs le chiffre de logements signé avec l'Etat est de 400.